Abd Al Malik, et L'Erreur de la banque...

Publié le par Audrey Crespo-Mara

ABD AL MALIK, à contre-courant...

 Il est de ces invités qui laissent une belle empreinte dans la Matinale… Son intelligence, sa douceur, et sa gentillesse ont séduit toute l’équipe. Abd Al Malik sillonne actuellement la France, la Suisse, la Belgique. Il sera à Paris, le 25 mai au Grand Rex. Sur scène, il interprète notamment son dernier album « DANTE » sorti il y a cinq mois, et disque d’or… Il y rend hommage à sa mère qui, seule, l’a élevé avec ses frères et sœurs, dans une cité de Strasbourg. Excellent élève, il a un moment dérapé, volé et dealé du shit. « Dans une cité, le héros c’est celui qui se lève tôt et qui va travailler… » (« C’est du lourd », 1er single) Alb Al Malik défend ses valeurs, sans avoir peur d’être étiqueté ou récupéré. 
                                            Malik à contre-courant des autres rappeurs...
Il rend hommage à la France et à l’Alsace où il a grandi… au point de rapper en alsacien (« Le Conte alsacien »), surprenant mais convaincant. Et l’Islam - auquel il s’est converti adolescent - lui a « appris à aimer la France »… Il l’aime culturelle la France : Juliette Gréco, « la première des rappeuses françaises » avec laquelle il interprète un très beau duo « Roméo et Juliette »… grâce à son mari, pianiste de Brel (Gérard Jouannest), et à l’arrangeur historique de Gainsbourg (Alain Goraguer). La France et les racines d’Abd Al Malik… ce sont Brel, Reggiani, Nougaro, qu’il réinterprète… Loin des références habituelles des rappeurs actuels.
                                                    Malik encore à contre-courant...

L’artiste veut dépoussiérer « le génie français » et tous ces philosophes qu’on a tendance à reléguer aux musées. Sa passion pour la littérature et la philo (17 au bac) ne date pas d’hier. Parmi les philosophes qui ont nourri notre Chevalier des Arts et des Lettres 2008, il y a Sénèque et Gilles Deleuze (nouveau single « Gilles écoute un disque de rap et fond en larmes »). « On me traitait de racaille moi qui lisais Sénèque. Faut se méfier de ce qu’il y a sous la casquette de certains mecs ».

Ses textes sont sublimes. Des belles phrases avec du sens… pas simplement pour la belle formule… il y en a, à foison, dans son album. Finissons sur l’une d’elles… Dans les cités, « c’est pas repeindre les murs qu’il faut, mais mettre la lumière dans les êtres »

 

Abd Al Malik dans la Matinale et « De Vous à moi » sur LCI Radio…


"ERREUR DE LA BANQUE EN VOTRE FAVEUR"

Nous recevions Gérard Lanvin et Jean-Pierre Darroussin pour cette comédie dans l’air du temps… Le scénario écrit il y a deux ans colle incroyablement à l’actualité.

Ils sont deux amis… Gérard Lanvin, maître d’hôtel d’une très grande banque privée, depuis 18 ans au service de patrons auxquels il est totalement dévoué, apprend son licenciement. Il y voit l’occasion de réaliser son rêve : ouvrir un restaurant avec son meilleur ami (Jean-Pierre Darroussin), cuisinier dans la brasserie du coin et au talent méconnu… Lanvin est persuadé que ses patrons vont lui accorder le prêt dont il a besoin. Leur refus, leur mépris vont le choquer, le dégoûter. Il va les espionner, tirer profit de leurs informations confidentielles sur de très grosses sociétés… Le délit d’initié, il le commettra par vengeance !

http://tf1.lci.fr/infos/culture/cinema/0,,4350498,00-lanvin-et-daroussin-dans-la-matinale-.html

Cette comédie caustique ne se veut pas moralisatrice. Elle est mordante et parvient à faire rire du cynisme de la réalité.
Plus cynique sans nul doute... Aux Etats-Unis, l'affaire Madoff va être adaptée au cinéma... Dustin Hoffmann tient la corde pour le rôle de l'escroc aux 50 milliards de dollars...

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article