Le Chat Botté et le succès de la 1ère Etoile

Publié le par Audrey Crespo-Mara

Voici un film et un dessin animé en 3D que je vous conseille d’aller voir !

« LA VERITABLE HISTOIRE DU CHAT BOTTE » de Jérôme Deschamps et Macha Makeieff

 

Les réalisateurs… inséparables dans la vie… (Ils ont fondé ensemble les Deschiens en 1978)… se sont lancés dans un univers qui leur était étranger : le film d’animation en images de synthèse, en 3 D, et pour cela ils ont travaillé avec Pascal Hérold.

 

L’histoire pour ceux qui l’ont oubliée est celle d’un chat étrange, baratineur, chanteur et danseur qui promet à son jeune maître, Pierre le fils du meunier, amoureux de la princesse, qu’il l’épousera. J’oubliais, le chat est aussi bedonnant, buveur de bière, botté et culotté... Le conte de Charles Perrault porte le souffle théâtral des Deschamps. Yolande Moreau dans le rôle de la reine…Jérôme Deschamps dans le rôle du chat, il nous avoue : « J’ai découvert une liberté qui n’existe pas au théâtre ». Macha Makeieff  est la talentueuse costumière de ce conte version 3D… Elle a truffé les costumes (tout comme les décors) d’anachronismes. Il fallait un subtil mélange de traditionnel et d’extravagances. La musique joue également un rôle majeur. Les grands airs d’opéra - Bizet, Wagner, Strauss - sont  revisités par Juliette Deschamps et les Moriarty. Une histoire de tribu…

 

Le Chat botté n’est pas un conte moral comme le sont souvent les contes pour enfants. L’animal paresseux n’hésite pas à mentir, manipuler, corrompre… Non l’honnêteté ne paie pas toujours, tandis que la ruse est souvent le meilleur moyen pour arriver à ses fins. Une leçon immorale, c’est sans doute aussi cela qui a plu aux Deschamps.

 

 

 « LA PREMIERE ETOILE » de Lucien Jean-Baptiste

Cette chronique d’une famille antillaise en vacances à la montagne est un succès en salles. Plus de 457.000 entrées pour la première semaine, juste derrière le très médiatique « Coco ».

L’histoire… Jean-Gabriel, marié et père de 3 enfants, vit de petits boulots et passe son temps au bar PMU du coin. Un jour, pour faire plaisir à sa fille, il promet un peu vite à ses enfants de les emmener en vacances au ski. Seul problème : cette fois-ci, s’il ne tient pas sa promesse, sa femme le quitte.

Un coup de cœur… Ce premier film de Lucien Jean-Baptiste est un bijou de tendresse et d’humour. C’est la force du film ! On passe sans cesse du rire aux larmes (la scène où la petite fille chante « Que la montagne est belle »  de Jean Ferrat est à ce titre particulièrement émouvante). Rendons hommage à la performance de Firmine Richard (qui chevauchant un téleski vaut bien une Josiane Balasko) et à la prestation des deux enfants bluffants. Un beau film, moins léger qu’il n’y paraît… Lucien Jean-Baptiste évoque le racisme de tous les jours, dans des paroles, des regards… Des préjugés ordinaires, aussi blessants que le Racisme avec un R majuscule. Ce n’est pas un film militant. Les messages passent en douceur, avec intelligence et subtilité.

Un 1er film, à petit budget, déjà primé. Grand Prix du Jury et Prix du public au Festival de l’Alpe d’Huez.

 

Publié dans blogjfrabilloud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lamy 07/04/2009 12:33

Bonjour Audrey,
non seulement vous mettez de la gaité dans la matinale par quelques eclats de rire et votre présence mais en plus vous narrez tres bien les pieces ou films que vous voyez afin d en faire une synthese qui nous permet de nous tenir un peu au fait des dernieres sorties .

demenageant je ne vais pendant quelques temps etre privé de lci mais je souhaite vous y retrouver bientot

je vous souhaite une bonne journée ainsi qu'à votre compere Jean François

bises

henry

SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 06/04/2009 10:25

Bjr Audrey...!

"Le chat botté" appelé aussi "Le maître chat",conte de Charles Perrault (Le conte prend en fait sa source dans l'antiquité gréco-romaine,plus tard,en 1634,apparaît à Venise,une version de ce conte dont le personnage central est une chatte,une autre version de ce conte paru en 1695) paru avec les Contes de ma Mère l'Oye en 1697...!

Le marquis de Carabas,Reynaldo.

Audrey Crespo-Mara 06/04/2009 13:33


Merci Reynaldo !!
Ce blog ne serait pas ce qu'il est sans vous... Merci pour vos commentaires toujours très documentés... A demain matin !
Audrey