2 coups de cœur au cinéma : "Secret Défense" et "Pour Elle"

Publié le par Audrey CRESPO-MARA

« SECRET DEFENSE » de Philippe HAIM, avec Gérard LANVIN notamment

Philippe Haïm nous emmène dans les coulisses d’une guerre secrète, celle que se livrent les réseaux terroristes islamistes et les services secrets français. Un chef islamiste (incarné par l’excellent Simon Abkarian) en appelle au djihad contre la France qui combat en Afghanistan. Gérard Lanvin est à la tête du contre-terrorisme de la DGSE.

C’est une fiction, mais pour qu’elle ne soit pas fantaisiste, Philippe Haïm n’a rien laissé au hasard. Trois ans d’enquête… et le réalisateur s’est entouré de spécialistes, d’islamologues (Malek Chebel, Antoine Sfeir, etc…) qui sont allés jusqu’à participer à l’écriture du scénario.

Ce film d’espionnage au rythme haletant, effréné, est passionnant. Les terroristes et les services secrets usent des mêmes armes. Il est question de manipulations, d’infiltrations, d’endoctrinement… Les islamistes recrutent dans les prisons françaises, les Services secrets dans les universités. On y suit les parcours contraires mais parallèles de deux jeunes paumés : une étudiante Diane (Vahina Giocante) recrutée par la DGSE, et un délinquant Pierre (Nicolas Duvauchelle), enrôlé par un réseau terroriste. Deux jeunes talents...

Sur le carton de fin du film, il est écrit : « Depuis le 11 septembre, les services secrets français ont déjoué plus de 15 attentats ».

Retrouvez notre interview dans la rubrique culture de lci.fr


« POUR ELLE » de Fred CAVAYé, avec Diane KRUGER et Vincent LINDON

Lisa (Diane Kruger), une jeune mère de famille, mène une vie heureuse et tranquille, avec son mari (Vincent Lindon), et leur fils. Un jour, la police vient l’arrêter… pour meurtre. Elle est condamnée à 20 ans de prison, à tort. Son mari décide de la faire évader. L’erreur judiciaire n’est pas le sujet du film… La question soulevée : « Jusqu’où iriez-vous par amour ? »

On voit Diane Kruger comme on ne l’avait jamais vue. En femme brisée, « enlaidie »… Renoncer au registre de la femme sublime lui a donné envie d’accepter ce rôle. Fred Cavayé cherchait une actrice « lumineuse » qui perde peu à peu de sa superbe, qui s’éteint… Diane Kruger remplit parfaitement le contrat. Vincent Lindon est épatant, bouleversant. Tout est plausible… On vit le quotidien d’un homme lambda, qui veut libérer sa femme, et qui avec ses moyens d’amateur va mettre en place un projet d’évasion… Un thriller français efficace et émouvant, mené d'une main de maître, et le couple Kruger-Lindon saisissant.

Retrouvez notre interview dans la rubrique culture de lci.fr

Publié dans blogjfrabilloud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 15/12/2008 10:04

On pourrait aller à mourir par amour...!

SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 15/12/2008 09:26

Bjr Audrey,tjrs aussi belle,quelques textes de réflexions et autres pensées à géométries variables...!

"On a tort de penser que le terrorisme serait l'instrument des faibles.Comme la plupart des armes meurtrières,le terrorisme est surtout l'arme des puissants.Quand on prétend le contraire,c'est uniquement parce que les puissants contrôlent également les appareils idéologiques et culturels qui permettent que leur terreur passe pour autre chose que de la terreur..."!

"La guerre est le terrorisme des riches"...! Peter Ustinov (Londres,1921-Genolier,Suisse,2004).


"Le terrorisme moderne est le moyen par lequel les oligarchies mènent contre les peuples une guerre clandestine qu'il serait politiquement impossible de mener ouvertement.Le terrorisme est intrinséquement une activité contrôlée par une faction du gouvernement,agissant probablement sous influence de groupuscules financiers qui sont généralement l'ultime source d'autorité sur notre planète mondialisée...! Webster G.Tarpley,dans "La Terreur fabriquée".(Spécialiste et journaliste américain du terrorisme).


"Ceux qui admettent que l'on peut avoir de bonnes raisons de faire la guerre doivent admettre pareillement que l'on peut en avoir aussi pour recourir au terrorisme.En fait,cette méthode n'est utilisée que par ceux qui n'ont pas d'autres moyens militaires à leur disposition,dès lors,"Lutter contre le Terrorisme" veut seulement dire museler les pauvres".Thierry Meyssan-Réseau Voltaire.(Journaliste français).

La bise des océans du Vendée Globe 2008,Reynaldo.

ACM 15/12/2008 12:10


Merci au plus fidèle des fidèles de notre Blog...