Les livres de l'été par François BUSNEL

Publié le par Audrey Crespo-Mara

Le directeur de la rédaction du magazine "Lire" était notre invité ce matin. Et voici les 5 livres qu'il vous conseille vivement de dévorer cet été :

Russel BANKS, "La Réserve" éd. Actes Sud

Richard POWERS, "La Chambre aux échos", éd. Le Cherche-Midi

Claudie GALLAY, "Les Déferlantes", éd. du Rouergue

Gilbert KEITH CHARLESTON, "Les Enquêtes du père Brown", éd. Omnibus

Sylvain TESSON, "Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages", éd. Equateurs

Commenter cet article

lambert 31/08/2008 14:56

Les vacances sont souvent propices à la lecture et à la découverte de nouveaux horizons. Je voulais humblement vous faire part de ceux que j'avais découvert et le cas échéant peut-être vous donneront-ils l'envie à votre tour de les découvrir ou de commenter mes impressions...

LA TOILE DU DESTIN de Valérie DEBIEUX

Une amie en plus d'une auteure de talent. Une histoire simple est belle sur l'idée de la destinée qui sommeille en chacun de nous, de parcours croisés, de trajectoires qui se touchent, s'interpellent, s'assemblent, se dissocient. Une histoire où l'amour et la vie se mélange sur la mélodie des sentiments. Un véritable bonheur à découvrir cette histoire et ce récit où chaque mot à son importance. Merci à Valérie de m'avoir fait découvrir cette toile dans laquelle, mon parcours pourrait s'inscrire et où chacun de nous pourra se retrouver. A découvrir absolument.

CHAGRINS D'ECOLE de Daniel Pennac

Voilà un roman, un témoignage que chaque professeur, instituteur devrait lire absolument. En lisant ce livre, j'ai pensé à ces profs de français qui n'avaient pour exister que le recueil du référentiel Lagarde et MIchard et qui ne connaissait de littérature que ce que "la grande maison" leur faisait devoir d'enseigner. Mais l'ouverture d'esprit... Cette ouverture vers l'autre vers ces êtres enfants, adolescents, jeunes adultes qui deviendront un jour, ces professeurs l'ont oublié et Daniel Pennac ce que je regrette de ne pas avoir été élève de ses cours, oui Daniel Pennac lui a fait acte de foi de dire qu'il n'y a d'échecs que lorsque le corps enseignants lui-même baisse les bras et ne sait différencier son enseignement pour faire accéder ceux qui en sont éloignés des bases nécessaires à leur savoir. Ce livre est à découvrir car il démontre que les véritables enseignants ne sont pas ceux qui défilent dans les rues à chaque réforme mais ceux qui plutôt s'intéresse à leurs élèves des plus petits au plus grands.

JE REVIENS TE CHERCHER de Guillaume MUSSO

Assurement le Musso que j'ai le moins apprécié. Non pas qu'il soit mal écrit, que l'histoire soit insipide, non, rien de tout cela. Simplement le roman nous entraîne vers des univers presque déjà visité avec une histoire qui a du mal à nous surprendre si on a déjà lu "Parce que je t'aime". Alors, je garde ma sympathie pour cet auteur qui mérite reconnaissance mais espère que son prochain opus sera plus inspiré et saura nous transporter avec plus de force.

TOUTES LES CHOSES QU'ON NE S'EST PAS DIT de Marc LEVY

Voilà une histoire emballante, enthousiasmante, originale. Même si le suspense est assez mince en soi le sujet lui est vraiment touchant car la situation racontée nous interpelle en notre for intérieur. Qui ne se fait pas le reproche alors qu'une personne disparait de ne pas avoir su dialoguer ou dire ou avouer certaines choses au défunts. Sans en dévoiler l'histoire que je vous laisse apprécier vous même c'est sur ce plan là que nous emmène Marc Lévy dans son roman et cette ballade impossible donne une bouffée d'optimisme et une envie de dialoguer avec l'autre qui nous sort du quotidien et des négociations rompues. Les critiques reprochent sa simplicité à Marc Lévy, moi j'en dresserai plutôt des louanges tant il mérite le succès qu'il connait pour savoir si souvent trouver en nous les réponses aux questions que l'on se posent sans oser les mettre à jour.

UNE VIE de Simone VEIL

Un livre, une autobiographie qui montre combien cette femme de conviction a su sans s'appitoyer sur son sort pourtant si dur accomplir une carrière extraordinaire dépassant les clichés et le misérabilisme et s'appuyant sur ses talents plutôt que sur le poids de sa destinée. Nombreux sont ceux qui auraient aimé réduire cette femme à une simple image d'une déportéee juive, non c'est une femme d'hier, d'aujourd'hui et de demain qui a su par sa propre force, par ses idées par son engagement tenir chacun des rôles qui lui ont été distribués tant professionnellement que de manière privée. Un livre à découvrir pour tout ceux qui pense que les acquis sont simplement un dû, non des hommes et des femmes se sont battus pour que nos vies nous paraissent plus agréable, il faudra encore se battre à l'avenir pour que nos enfants aient la chance de dire que leurs aïeux ont bien oeuvrés pour eux. Un roman d'une vie extraordinaire d'une femme peu banale et passionnante.

LA CONSOLANTE d'Anna GAVALDA

Volà un roman qui laisse plusieurs impressions. La première c'est qu'il semble difficile de rentrer dans l'histoire. Quelques longueurs, un style qui laisse le sujet entre guillemets, on démarre un peu avec un frein à main. Le grand mérite de l'auteure est de savoir nous garder sous contrôle pour nous faire progresser pas à pas dans l'histoire. Le déroulement ensuite sait nous séduire et à sa façon et avec cette tendresse sans concession dans la description elle sait nous entrainer de plus en plus loin jusqu'à ce que nous ne puissions plus nous arrêter jusqu'à la fin de l'histoire. Un roman à lire car les personnages pourtant si imparfait sont emballants et on a envie de s'identifier à eux pour trouver la solution aux méandres de leurs vies. Progressivement on découvre où Anna GAVALDA veut nous emmener et on s'y laisse conduire sans peine.



Voilà quelles furent mes quelques lectures de l'été, pas d'originalités mais de belles rencontres, je n'ose vous conseiller de vous arrêter quelques heures sur mon roman "A l'horizon d'hier" car je ne suis pas trop doué pour l'auto promotion.

A très bientôt

Sylvain Lambert

romaancier, scénariste

"A l'horizon d'hier"

http://sylvainlambert77.over-blog.com

SEDAT 08/07/2008 12:10

Bjr Audrey...!
Personnellement,je dévore tous les blogs blagueurs non bogueurs,histoire de ne pas être trop "marron" durant cet été sous le soleil doré...!
Bonne planche surfante sur les vagues du "Net" devant notre écran total pare-soleil...!
La bise...!