Cachan caché

Publié le par blog-jf-rabilloud

Ni micros, ni caméras, jeudi, lorsque l'accord est intervenu peu après 2h du matin pour reloger les ex-squatteurs de Cachan. La veille, aucun des derniers médiateurs n'avait souhaité s'exprimer. Seul le directeur de France Terre d'Asile, Pierre Henry, sera en direct avec nous dès 7H pour expliquer le contenu du protocole. Avec beaucoup de prudence (en particulier sur les chiffres) il nous donne des informations précises sur les lieux et les conditions de relogement. 278 places sont  proposées mais personne ne sait combien d'hommes, femmes et enfants sont en attente après un mois et demi de crise...Ce samedi, on en évacue 370...Cherchez l'erreur...

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article

bellefrance1 29/10/2006 13:56

Toutes ces associations en voulant faire le bien font souvent beaucoup plus de mal! On fait miroiter des choses, on instrumentalise... On veut à tout prix aider les gens qui sont dans le malheur, souvent au mépris de la vérité. J'accuse volontiers des organisations d'extrême gauche d'avoir manipulé cette affaire de Cachan. On ne sait pas combien de personnes doivent être relogées, les chiffres volent en éclat. D'après la presse, des personnes qui ne faisaient pas partie du squat seraient rentrées dans le gymnase pour profiter du relogement. Rien n'a été donc contrôlé ? Le nombre de familles n'a pas été comptabilisé depuis un mois et demi? Seul personne courageuse qui reste à la tête du navire Pierre Henry qui, lui, réagit comme un vrai humanitaire et non comme un soi-disant "sauveur de l'humanité " aveuglé par  une idéologie d'un autre temps.