Débat au PS

Publié le par blog-jf-rabilloud

Juste une question aux lecteurs de ce blog : avez-vous suivi ce débat au PS qui aura dominé la semaine politique ? Et si oui, partagez-vous l'affirmation de Luc Ferry ce matin, approuvé par Jacques Julliard, à savoir que , dans ce type de débat-confrontation-monologue, la télé ne ment pas...Impossible d'apparaitre autre que ce que l'on est dans la (vraie) vie ? Tout se voit à l'image:  les sourires artificiels, les contrariétés, la conviction...Comment sortir de ces contraintes lorsqu'on est en campagne ? N'est-ce pas le grand défi de nos politiques depuis que la démocratie médiatique s'est installée ?

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article

Mopsus 04/11/2006 17:31

Cher Eric,
reconnaissez  que vous avez trouvé, dans cette tribune politique du PS ,de "la substance" pour nourrir votre opinion, et c'est cela que je trouve plaisant, en tous les cas plus sain que dans la presse people ou les émissions complaisantes du PAF .D'autant que je ne suis pas loin de partager votre virulence dans votre critique des candidats et des programmes..Je suis resté sur la forme  en louant un certain retour au jeu démocratique.
Vous ne donnez pas votre avis sur les jurys populaires: avec vous comme procureur général, les trois seraient fusillés...
Votre préambule et votre conclusion en forme d'aphorismes de la lutte des classes ont un parfum obsolète, au minimum poujadiste, au maximum totalitaire,d'autant que je ne fais  partie originellement, ni des élites, ni des privilégiés.

Eric Gillot 01/11/2006 19:17

Cher Mopsus,
L'art du language châtié peut aussi être l'arme de désinformation massive dont se servent les élites pour asseoir leurs privilèges.
Non content de vous appuyer sur une presse appartenant désormais à un quateron de milliardaires, vous osez parler de plaisir en ce qui concerne la récitation programmée d'un programme du PS , obsolète ?    Deux vieux corbeaux  ayant déja amplement prouvé lors de leurs ministères respectifs, leur fainéantise pour l'un et incompétence pour l'autre.                                 Quand à la hulotte qui détestait le programme qu'elle était sensé présenter, quel jeu son boulet de compagnon se croit'il obligé de lui faire jouer ?
Ce qui se conçoit bien (pour tromper le peuple) s'énonce clairement Et les mots, pour le dire, (aux naïfs) arrivent aisément !
 

Mopsus 29/10/2006 12:00

La "démocratie médiatique" souffrait d'un réel déficit ces dernières années, donnant l'impression d'une confiscation par une oligarchie , comprenant pas mal de timocrates,et mélangeant dans le PAF les genres politique et show bizz, pour aboutir bien souvent à des débats mal conduits , des émissions de promotion , et même l'absence d'un débat au deuxième tour de la dernière élection présidentielle... Il fallait être un citoyen avide de débat "démocratique" pour aller chercher sur Arte, la chaine Public Sénat , Lci ou I-télé de la substance ; et  le succès de blogs sérieux lors du dernier référendum témoignent de ce hiatus. Peu ont retenu ce facteur comme une des explications de la défiance des Français devant un Projet de Constitution qui apparaissait comme aggrandissant le fossé entre citoyens et exécutif , alors que la democratie représentative est si souvent prise en défaut ( pour exemple: la quasi-absence  de nos représentants au Parlement  Européen dans la presse ou la télé régionales lors du référendum, la vacuité de l'hémicycle et l'absence de vrai débat à l'assemblée nationale, etc...).
Alors ne boudons pas notre plaisir lorsqu'un débat s'instaure dans les "primaires", que ce soit au PS , ou par des "échanges" au sein même de l'exécutif actuel.Bien sûr, il y a toujours cette préférence naturelle du média sur la forme , les "petites phrases", mais -au moins - ceux qui veulent écouter les propositions, les programmes, peuvent être un peu mieux satisfaits.
Quant à la démocratie revue au travers des jurys populaires, il y a  longtemps que Platon avait décrit son glissement vers l'anarchie, puis la tyrannie, même si sa proposition de remettre alors le pouvoirentre les mains des maîtres de la science est caduque,: des siècles de Pensée,le Droit romain,  le Contrat Social, les Constitutions républicaines sont passées par-là...Améliorer le fonctionnement de notre démocratie représentative parait moins anachronique.
En tous les cas, merci à vous trois pour cette heure hebdomadaire de reflexion: elle participe largement au débat citoyen...

Eric Gillot 27/10/2006 12:42

Cher Monsieur Rabilloud,
Je vous remerçie d'avoir posé cette question promordiale.
En effet, pour qui sait voir, les regards en coin de DSK quand La ROYALE dit des chose un peu "tabou" au PS, l'air constipé de Fabius quand les autres disent des choses qui le "défrisent" et la rigor-mortis de Ségolène pendant les discours de ses collègues en dit long sur les personnes.                                                     Je suis d'ailleurs étonné que Jacques Julliard se place sur les apparences visibles à la télé, lui qui se teint les cheveux et dont les propos sont toujours d'une telle prévisible suffisance !
Par contre le sidérant "vide sidéral" du programme imposé est une épreuve insupportable pour les télespectateurs "socialisants".
 

Eric Gillot 27/10/2006 12:42

Cher Monsieur Rabilloud,
Je vous remerçie d'avoir posé cette question promordiale.
En effet, pour qui sait voir, les regards en coin de DSK quand La ROYALE dit des chose un peu "tabou" au PS, l'air constipé de Fabius quand les autres disent des choses qui le "défrisent" et la rigor-mortis de Ségolène pendant les discours de ses collègues en dit long sur les personnes.                                                     Je suis d'ailleurs étonné que Jacques Julliard se place sur les apparences visibles à la télé, lui qui se teint les cheveux et dont les propos sont toujours d'une telle prévisible suffisance !
Par contre le sidérant "vide sidéral" du programme imposé est une épreuve insupportable pour les télespectateurs "socialisants".