Matinale Ségolène

Publié le par blog-jf-rabilloud

Retour sur cette matinée "ségolènienne", vendredi dernier , dès 6h30 sur LCI. Après la surprise du chiffre (près de 61%), c'était celle des réactions...Rejoint par mon ami Christophe Barbier pour une édition spéciale jusqu'à 10h, j'ai pu mesurer, une fois de plus, à quelle vitesse s'opèrent les reclassements dans le monde politique...La madone des sondages (incroyablement pourfendus par les futurs battus, Laurent Fabius en tète) se retrouvait parée de toutes les vertus...Nous vivions en direct  le tsunami qui s'apprètait à chambouler tout le parti socialiste...Nous n'en sommes qu'au début.  Dans 5 mois le 1er tour...Quel bonheur professionnel d'ètre aux premières loges !

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article

colaruotolo 29/12/2006 07:57

A mon avis Christophe Barbier et Patrick Buisson sont des journalistes honnêtes.Je leur fait entièrement confiance.

BERNIS 14/12/2006 17:00

on veut croire  un pesident pour se dire oui on peut faire comme vous mettre une femme on n est capable et les programmmes fondamentaux on verras apres 4ans ou un president qui as pris les problemes a bras le corp pour ne pas faire comme les autres mettre au placard et laisser les banlieus s emflamer et vote a gauche pour nous laisser tranquilles pour nos petite affaire president ce n est pas une mode on marche sur la tete

Eric Gillot 24/11/2006 14:39

Cher JFR,    Pour le citoyen féru de politique ayant suivi la campagne de Mme Royal, il ne faisait aucun doute qu'elle était TOUT sauf idiote.   Et les jugements de valeur de Patrick Buisson et de Christophe BARBIER dans les débats des chaines d'infos à propos de la canditate socialisme montrait bien comment des Journalistes intelligents pouvaient devenir partiaux sous la pression de leur millieu socio-professionnels.    Nicolas et Ségolène sont tous les deux des animaux politiques hors cadre, même si l'éloquence est du coté du garçon.  Le choix se fera surtout selon que l'on soit puissant ou misérable, selon que l'on soit pro-Bush ou non, communautariste ou laïque.