TRUANDS

Publié le par blog-jf-rabilloud

Je ne sais pas ce que sera le destin de "Truands", le film de Frédéric Schoendoerffer qui sort ce mercredi, mais voilà un long métrage qui a le mérite du réalisme . Olivier Marchal est venu nous en parler hier matin dans "La Matinale". Quel acteur magique ! Il n'a pas la notoriété de son copain Depardieu , ou mème de Benoit Magimel, l'une des valeurs montantes des années 2000, (à l'affiche de "Truands" lui aussi) mais il connait son sujet à fond. Il a été flic. Il a passé des années en "brigade de nuit" à Versailles ,avant de basculer vers le théatre et le cinéma.  Aujourd'hui, il tient un second role de "flingueur" : le seul qui ne trahit pas et qui fait preuve d'un minimum d'intelligence dans cet univers de brutes épaisses. Formidable comédien et réalisateur heureux, puisque son "36 Quai des Orfèvres, sorti en 2004 a rencontré le succès et une demi-douzaine de nominations aux Césars.  Paradoxalement, Olivier Marchal est inquiet de la déferlante d'ultra-violence sur la cinéma français. Il commence dans 15 jours le tournage de son prochain film , "RMR-73", à Marseille avec son ami Daniel Auteuil.  A suivre...En attendant, allez le voir dans "Truands", c'est un grand moment.

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article

BERNIS 26/01/2007 12:59

voilas maintenant vous faite l apologie des truhands se sont des fous furieus ils vous le dites bien ,quand ont passent a lactes nous sommes cherger a la coke qui veut dire que s est sans pitiés allés dire aux familles des victimes qui as une raisons as ça merci pour eux maintenant ils revendiques oui je suis un ancien truhand ou un futur le prochain truhand qui vas faire un film levé le doit soyons sérieus .

Gillou - Paris 24/01/2007 14:59

Cher Jean-François Laurent Bazin, est contraind de fermer son blog, je trouve cela pour notre démocratie d'opinion complétement honteux. Quelque soit les raisons qu'il l'ont poussé et pour la liberté de notre d'expression et du refus de la censure (car cela en est une maquillée), je souhaiterai que vous vous exprimiez pour le respect de votre et notre liberté de parole.