VOLTAIRE

Publié le par blog-jf-rabilloud

Voici les références du livre choisi et commenté par Luc Ferry et Jacques Julliard le 20 décembre dernier : "Voltaire" de Pierre Milza , chez Perrin. Vous ètes très nombreux à nous demander les titres des ouvrages évoqués tout au long de l'année dans cette émission. Vous les retrouverez chaque semaine sur ce blog. C'est un engagement pour 2008.

Pour le reste, l'année 2007 se termine dans la confusion et la violence : de l'assassinat de Benazir Butho, aux otages des FARC en passant par la succession de Bush, dans 10 mois maintenant, sur fond de crise financière, et d'incertitude iranienne, nous continuons de "danser sur un volcan" avec toujours la mème propension à nous rassurer...Certes , le pire n'est jamais sur, mais les voeux du 31 décembre de Londres à Berlin et de Paris à Washington, auront tous la mème tonalité pour les chefs d'Etat et de gouvernement...Comment souhaiter une belle année 2008 ? Comment promettre un minimum, quand on sait qu'on ne maitrise plus grand chose ? De qui dépendent aujourd'hui, finalement la sécurité du monde ou le pouvoir d'achat des français ? C'est presque un sujet pour le bac de juin prochain. Merci de votre fidélité et meilleurs voeux (tout de mème), pour cette nouvelle année.

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article

Carole 15/02/2008 10:17

Bonjour,
Je vous aime beaucoup aussi bien dans les matinales que pour le débat Ferry/Julliard. Vous dites qu'on peut vous écrire mais je vois (est-ce que je me trompe ?) qu'on peut seulement mettre un commentaire sur un article écrit.
Pour aujourd'hui, il faudrait peut-être dire à Ferry/Julliard que l'enregistrement existe. Les émissions enregistrées parce que tardives sont regardées même si elles n'apparaissent pas dans l'audimat. Je regrette que Luc Ferry n'aime pas Arte, moi, je la regarde beaucoup mais presque toujours en rediffusion. Je ne crois pas que la suppression de la pub pour le service public sera gage de qualité. Pivot était plus regardé en enregistrement qu'en direct, donc encore une fois l'audimat ne dit pas tout.
 

guezelle 06/01/2008 11:40

Je me permets de vous présenter tous mes meilleurs voeux pour 2008 !
J'ai toujours autant de plaisir à vous regarder  !! merci de m'accompagner tous les matins !
Bien amicalement
 

jj maizaud 05/01/2008 19:57

M. Rabilloud,

Je ne remets pas en cause vos grandes qualités de journaliste que j'apprécie, toutefois je suis au regret de vous dire que vos débateurs MM. Ferry et Julliard feraient bien de prendre des vacances.

En effet, après une molle première partie consacrée à Ségolène Royal et au PS, voilà nos deux bourgeois endimanchés se lançant dans une attaque contre Internet. Nous avons eu droit à tout, ou presque.
Internet est dangereux car sans contrôle enfin sauf le site de LCI (ouf on a eu chaud). Internet raconte tout et n'importe quoi. On en vient même à la rumeur d'Orléans. Ah bon il y avait déjà Internet à l'époque. M. Ferry rouge de colère fait état d'un livre peu aimable à son endroit. Un livre avez-vous dit? Et Internet dans tout ça? M. Ferry en remet une couche, sa fille de huit ans a été victime d'un site peu sérieux alors qu'elle préparait un exposé pour l'école. Vous avez donc Internet à la maison?

Vraiment les bougres m'ont fait penser à deux rentiers effrayés par le lancement de la locomotive à vapeur ou l'arrivée de l'électricité.
Oui messieurs, il va falloir changer, il ne suffira plus de mettre un beau costume et d'avoir une jolie coupe de cheveux pour aller parler aux bonnes gens à la télévision et leur expliquer ce qu'il faut qu'ils sachent (et pas plus).

Vous auriez pu dire qu'il existe sur Internet la même hiérarchie de crédibilité que dans la presse écrite, qu'on ne lit pas de la même façon Le Monde et Voici. Vous auriez pu dire qu'il y a de vrais journalistes sur Internet qui font un excellent travail d'investigation, de réflexion et d'information.

C'est quoi d'ailleurs Internet? Un outil, un canal, un moyen, pas une fin. Enfin va-t-on dire que le téléphone est dangereux ou obscène parce qu'on peut grâce à lui revendiquer un attentat ou débiter des propos graveleux. Soyons sérieux!

Pour finir, nos deux débateurs se sont mis d'accord pour dire qu'Internet c'était surtout le risque de voir le plus grand nombre adhérer à une idée fausse. J'ai cru mourir de rire, oser dire ça comme ça, sur LCI, la chaîne du Président.
Alors messieurs vous nous apprenez que la vérité ne serait pas du côté du plus grand nombre. Merci pour le scoop.
Désolant!

JJ MAIZAUD «locofoco »