François-Marie BANIER - roman "Johnny Dasolo" (Gallimard)

Publié le par Audrey Crespo-Mara

Un grand Monsieur... Nous avons reçu ce matin celui qui est tout à la fois un écrivain doué, un peintre et un photographe de talent. Dans son dernier roman, François-Marie Banier dévoile, au rythme de deux destins qui ne cessent de se croiser, les risques vertigineux d’une trop belle amitié. Lisez-le, vous passerez de belles heures à suivre sa plume... Un artiste surdoué ? FMB n'avait pas 25 ans quand il a publié son 3ème roman, et Aragon saluait déjà en lui un grand écrivain en 1970.
Ce matin, il était en outre un être délicat, doux, qu'on aurait écouté parler pendant des heures. Parler de ce très beau roman fraîchement édité, et d'un sublime recueil de photos "Perdre la tête", qu'il a publié il y a deux ans. FMB capture les stars et les simples gens. Le dos de Sophie Marceau, la prévenance de Pascal Grégory envers un Louis Aragon vieux et fatigué... mais aussi la beauté et la laideur des gens de la rue, toujours avec tendresse. C'est un rite : chaque matin, FMB parcourt 40km dans Paris, il prend 200 ou 300 clichés. "Les bons jours, il en reste deux", dit-il. Ensuite, il écrit jusqu'à 13 heures. Son roman "Johnny Dasolo" compte 200 pages, il en faisait mille. L'après-midi, il écrit encore et peint aussi... Après l'interview, dans la loge, FMB se détend. Cet homme de 60 ans aux yeux d'enfants, bordés de grands cils, toujours un peu étonnés... fut un très bel invité. Fascinant.

ACM

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article