De Claire KEIM à Isabelle BOULAY... et BALANCHINE / NOUREEV / FORSYTHE

Publié le par Audrey Crespo-Mara

Jeudi dernier, nous recevions Claire KEIM pour une pièce de théâtre "Dîner entre amis" de Margulies, mise en scène par Michel Fagadau, à la Comédie des Champs-Elysées. A ses côtés sur scène, Elisabeth Bourgine (que nous recevions aussi), le grand Jean-Pierre Malo et David Brécourt. Je les avais vus jouer quelques jours avant, et j'avais été bluffée par la comédienne de théâtre Claire Keim, une découverte... Depuis onze ans, elle n'était pas remontée sur les planches. Elle joue avec une apparente facilité, avec un naturel rare et précieux. En revanche, sur le plateau de la matinale, Claire Keim n'était pas à son aise... Le bébé qu'elle porte en elle la rendait malade ce matin-là. Heureusement, Elisabeth Bourgine très à l'aise l'épaulait, prenant la parole, l'air de rien, quand Claire faiblissait un peu. Après l'interview, Claire Keim s'est excusée encore et encore. Elle était fragile et si touchante ce matin-là. On espère la recevoir à nouveau, dans quelques mois... Allez voir la pièce ! C'est une comédie sur le couple... "comment ne pas se perdre". Extraits : "D'un côté, il y a cette femme (ma maîtresse) avec qui j'ai l'impression d'exister. De l'autre, il y a "ma" femme avec qui je me sens... mais... comme une merde", dit Tom. Face au temps qui passe, aux épreuves au sein du couple, faut-il se comporter à l'instar de Tom "comme les enfants qui détruisent d'un geste les jeux de construction qu'ils ont mis des heures à construire", ou bien "se mettre au piano" et accepter "l'inévitable évolution" du couple" ? C'est un spectacle enlevé, au ton juste, qui parle à tout le monde !


Ce lundi matin, nous recevions Isabelle BOULAY pour son nouvel album "Nos Lendemains". La chanteuse est souriante, et d'une simplicité qu'on devrait envier à nos cousins québécois ! Elle vient nous parler de son album "chic, élégant et simple"... Sa voix est d'une douceur nouvelle. On est loin des prouesses vocales habituelles et tant mieux. Des auteurs talentueux ont collaboré à l'album : Jean-Louis Murat, Benjamin Biolay, Julien Clerc, Maxime Le Forestier, Jean-Loup Dabadie... Un petit coup de coeur pour la chanson que lui a offerte Benjamin BIOLAY "Ne me dis pas qu'il faut sourire". Isabelle Boulay est en tournée en France, en Suisse, en Belgique, en Algérie et bien sûr au Canada, dans une petite boîte à musique paraît-il avec 6 musiciens...


Un coup de coeur... BALANCHINE / NOUREEV / FORSYTHE à l'Opéra Bastille. Nous recevions pour l'occasion Brigitte LEFEVRE, directrice de la Danse à l’Opéra national de Paris.
Au programme d'une même soirée : George BALANCHINE, Rudolf NOUREEV et William FORSYTHE. Du plus académique au plus extrême, trois monstres sacrés du ballet classique réunis grâce à Marius PETIPA. Empressez-vous d'aller voir ce spectacle magnifique (jusqu'au 9 mai) ! Dans le 1er acte d'une soirée qui en comptera trois, vous découvrirez « Les Quatre Tempéraments » de George BALANCHINE (1946). Des déhanchements, des décalés, des portés inédits... Le 2ème acte, « Raymonda » (1898) revisitée par Rudolf NOUREEV, une fantaisie médiévale qui déroule les splendeurs d'un corps de ballet rouge et or. On retrouve deux premiers danseurs de talent, Mathias Heyman et Emmanuel Thibault. A l'époque, en 1983, les 2 frères ennemis étaient incarnés par deux jeunes danseurs qui iront loin : Laurent Hilaire et Manuel Legris. Noureev révèle William Forsythe… 3ème acte, « Artifact suite » de William FORSYTHE (2005). Forsythe revendique aussi l'héritage de Marius Petipa mais son exploration est la plus provocante, la plus extrême. Le mouvement est à nu. "Forsythe c'est du hard Balanchine", a coutume de dire Sylvie Guillem. Danser aux limites de l'équilibre. On admire notamment sur scène Dorothée Gilbert (que nous recevions dans la matinale en novembre dernier alors qu'elle venait d'être nommée Etoile de l'Opéra). Un programme concocté avec malice et talent... grâce à des danseurs sublimes.

ACM

Publié dans blogjfrabilloud

Commenter cet article

Cécile 10/06/2008 14:56

Une pièce magnifiquement bien jouée avec des comédiens exceptionnels. Claire Keim resplendissante, Jean-Pierre Malo exceptionnel, Elizabeth Bourgine merveilleuse et David Brécourt toujours aussi charmeur. Simplement pour dire allez vite voir la pièce à la Comédie des Champs-Elysées!!! cette pièce est ultra réaliste en plus.

SEDAT Reynaldo 28/04/2008 15:57

Bonjour Audrey...!
Dernièrement,j'ai été surpris que Vicente Lizarazu n'était plus avec Elsa mais allait avoir un bébé avec Claire Keim...!
Rien de plus beau que ce métier,qui est celui d'être maman...!
Bon vent de la bise...!  Reynaldo.